Maia SANDU, pro-européenne, devient la première femme Présidente de la Moldavie

Maia SANDU, pro-européenne, devient la première femme Présidente de la Moldavie

En vertu de l’article 78, §1 de la Constitution de la République de Moldavie, le Président est élu par vote universel, égal, direct, secret et librement exprimé.

Dans le cadre des élections présidentielles du 15 novembre 2020 (deuxième tour), la République de Moldavie a choisi sa future Présidente pour un délai de 4 ans.1Article 80, §1, de la Constitution moldave..

Maia SANDU, pro-européenne, remporte ces élections avec 57,75 % des suffrages. Elle gagne devant son adversaire pro-russe, Igor Dodon, et devient ainsi la première femme Présidente de la Moldavie, ainsi que la première femme Présidente des pays faisant partie de la Communauté d’Etats indépendants (Commonwealth of Independent States).2La Communauté des États indépendants est une entité intergouvernementale composée de 10 anciennes républiques soviétiques de l’URSS.

Voici quelques éléments essentiels de ces élections :

  • Une mobilisation extraordinaire de la diaspora moldave. Plus de 260 000 moldaves résidant à l’étranger ont exercé leur droits de vote.3Selon les données les plus récentes communiquées par le Gouvernement de la République de Moldavie, plus de 820 000 citoyens moldaves résident à l’étranger. Toutefois, par manque de bulletins de vote, des centaines de moldaves n’ont pas pu voter, notamment à Francfort où la section de vote a été fermée vers 18h42, alors que l’heure prévue de la fermeture était 21h00. Au total, il y a eu 139 sections de vote à l’étranger et chaque section de vote a disposé de 5000 bulletins de vote.
  • Selon les votes des citoyens résidant à la capitale, Chisinau, Maia SANDU remporte le scrutin avec 59.70% des suffrages contre 40.30% pour l’autre candidat, Igor Dodon.
  • Les résultats des votes à l’étranger sont répartis de la manière suivante :
    • 92.94% – Maia Sandu.
    • 7.06% – Igor Dodon.

Ayant été choisie par le peuple moldave, voici un résumé du parcours de la nouvelle Présidente (I), ainsi que son programme (II).

I. PARCOURS :

  • Etudes :
    • 1989 – 1994 : Académie d’Etudes économiques de la Moldavie (Faculté de Management).
    • 1995 – 1998 : Académie d’Administration Publique auprès du Président de la République de Moldavie (Relations internationales).
    • 2009 – 2010 : Harvard Kennedy School of Government (Master Administration Publique).
  • Activité professionnelle :
    • 2019 (juin – novembre) : Première Ministre République de Moldavie.
    • 2014 – 2015, 2019 : Député (Parlement de la République de Moldavie).
    • 2012 – 2015 : Ministre de l’Education (République de Moldavie).
    • 2010 – 2012 : Conseillère du Directeur Exécutif de la Banque Mondiale (Washington DC, SUA).
    • 2007-2009 : Consultante sur la réforme de l’administration publique centrale.
    • 2007 : Coordinatrice de programme au Programme des Nations Unies pour le développement.
    • 2005-2006 : Directrice de la Direction générale des politiques macroéconomiques et des programmes de développement du ministère de l’Économie.
    • 1998-2005 : Economiste, bureau de la Banque mondiale en Moldavie.
    • 1994–1998 : Consultante, cheffe adjointe du ministère de l’Économie.

II. PROGRAMME :4Source : http://alegeri.md/images/5/52/Program-electoral-maia-sandu-2020-ro.pdf

  1. Ordre et discipline : punir les fonctionnaires corrompus et confisquer leurs fortunes.
  2. Création de l’emploi : soutien des entreprises de production agricole, simplification des règles d’activité pour les petites et moyennes entreprises (PME), soutien des entreprises par l’accroissement de l’accès au financement et à la formation des entrepreneurs. Soutien des familles avec enfants par la réduction des impôts sur les revenus. Allocation d’une somme supplémentaire de 2000 lei (environ 100 euros) pour chaque enfant ; la majoration du montant de l’aide pour les enfants issus des familles vulnérables du point de vue social (minimum 1000 lei (environ 50 euros) par mois).
  3. Montant de la retraite de minimum 2000 lei (environ 100 euros) par mois. Obtention d’aides européennes pour la mise en place du « Fonds d’Argent », afin d’assurer des services de soin pour les personnes âgées (assistance médicale à domicile, repas chauds, autres services de soin, compensation intégrale des coûts des médicaments pour les personnes âgées).
  4. Modernisation des villages moldaves : allocation annuelle de 2 milliards lei pour la création de l’emploi, les aqueducs et l’assainissement, la réparation des écoles, la gestion des déchets.
  5. Renforcement des relations avec plusieurs entités, notamment la Roumanie, l’Ukraine, l’Union européenne, la Russie. Renforcement des exportations et l’accomplissement de pas nécessaires vers l’intégration européenne.5Pour information, la République de Moldavie a signé un Accord d’association avec l’Union européenne, le 27 juin 2014, portant sur le libre échange.

References   [ + ]

1. Article 80, §1, de la Constitution moldave.
2. La Communauté des États indépendants est une entité intergouvernementale composée de 10 anciennes républiques soviétiques de l’URSS.
3. Selon les données les plus récentes communiquées par le Gouvernement de la République de Moldavie, plus de 820 000 citoyens moldaves résident à l’étranger.
4. Source : http://alegeri.md/images/5/52/Program-electoral-maia-sandu-2020-ro.pdf
5. Pour information, la République de Moldavie a signé un Accord d’association avec l’Union européenne, le 27 juin 2014, portant sur le libre échange.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *